Accueil La Vie en Chine Culture et Traditions Qingdao (青岛): Capitale de la bière chinoise

Qingdao (青岛): Capitale de la bière chinoise

1316
0

Véritable bouffe d’air marin pour ceux qui arrivent des villes polluées de l’intérieur des terres, Qingdao n’a rien de  la Chine traditionnelle. Son architecture moderne planifiée et son héritage  allemand presque intact  lui donnent un petit air germanique. Les Chinois la surnomment la « Suisse de Chine ».

Avant de retenir l’attention de l’empereur Guillaume II, Qingdao n’était qu’une petite bourgade de pécheurs, a la suite  de l’assassinat de deux missionnaires allemands, l’armée de Guillaume II arracha la ville aux chinois et obtient, en 1898, que la concession de soit accordée à l’Allemagne pour 99 ans. Les allemands inaugurèrent la célèbre brasserie Tsingtao en 1903. Ils installèrent l’électricité, fondèrent des missions et une université, construiront la voie ferrée jusqu’à Jin’an, édifièrent une église protestante en 1908, déployèrent une garnison de 2000 hommes et créèrent une base navale.

En 1914, les japonais entrèrent dans la ville, après le bombardement naval du port mené conjointement avec les Anglais. Le traité de Versailles entérina la présence japonaise de Qingdao. Elle devait se prolonger jusqu’ en 1922, date de la rétrocession de la ville au Guomindang. Une nouvelle fois aux mains des japonais  en 1938. Au début de la guerre sino-japonaise, la cité fut occupée jusqu’à la défaite nippone en 1945.

Qingdao est aujourd’hui l’un des plus grands ports de chine et un centre industriel dynamique. Elle a accueilli les épreuves de voile de Jeux olympiques en 2008.

Adossée à des montagnes au nord est, Qingdao est située sur une presque ile entre la baie de Jiaozhou, la baie de Laoshan et la mer Jaune. Elle se divise en trois parties distinctes. A l’ouest, la vieille ville, avec ces vieux monuments, au centre le quartier résidentiel de Badagaun, parsemé de parcs et d’anciennes villas, à l’est la ville nouvelle.

Pour les amateurs sachée que la biere Tsingtao est l’une des plus anciennes et des plus populaires de Chine. Fondée en au début du siècle  par un partenariat germano britannique, la brasserie en brique en rouges ne fabriquaient au départ que deux sortes de bière avec l’eau minérale de la source Lao Shan. En 1914, l’occupant japonais  confisqua la brasserie et la rebaptisa, la production augmenta  et la bière fut distribuée à travers tout la Chine  sous le nom de « Tsingtao “.  En 1949, les communistes  réussirent enfin à s’emparer de la brasserie tant convoitée, restée quelques années aux mains du Guomindang. Durant 30 ans, la Tsingtao compta pour 98 % des exportations chinoises. Aujourd’hui la compagnie domine encore le marché de l’exportation de bière.

La ville organise, pour célébrer sa plus célèbre exportation, un festival de bière. De plus en plus couru, il essaye de faire concurrence a la célèbre  Oktoberfest de Munich. Cette année le festival se tiendra du 13-28 aout.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.