Accueil La Vie en Chine Cuisine en Chine Bientôt la fin du potage aux ailerons de requin ?

Bientôt la fin du potage aux ailerons de requin ?

615
2

Enfin ! Une véritable prise de conscience environnementale semble secouer la Chine et ils sont de moins en moins nombreux aujourd’hui à commander encore ce plat traditionnel. La fameuse soupe aux ailerons de requin pourrait disparaître d’ici trois ans…

Encore de coutume dans les mariages et autres grands banquets de prestige, les ailerons de requin symbolisent en Chine la délicatesse et le respect envers ses invités. Il peut coûter en effet jusqu’à 600 yuans par personne (75 euros), étalant ainsi la richesse et la générosité des hôtes lors d’un événement spécial. De plus, selon la médecine traditionnelle chinoise, l’aileron de requin améliore la virilité de l’homme (!), donne un beau teint aux femmes. Il améliore la circulation du qi, énergie vitale au sein du corps et aurait des effets bénéfiques sur le système cardio vasculaire…
Néanmoins, ce plat pourrait être définitivement interdit des restaurants dans les trois années à venir. De plus en plus de leaders d’opinions et politiciens s’expriment en tout cas dans ce sens. Une grande campagne de sensibilisation faisant intervenir des personnalités sportives ou artistiques, couplé à des images de tueries sauvages et ensanglantées pourrait avoir porté ses fruits ! Des célébrités telles que Yao Ming (joueur de basket) ou Jack Ma, (propriétaire de Alibaba.com et Taobao.com) s’engagent dans un spot publicitaire à ne plus commander ni manger d’ailerons de requins et invitent leurs compatriotes à y renoncer également.
Cette interdiction soulève bien entendu plusieurs questions et il est difficile d’imaginer que ce met traditionnel disparaitra totalement d’ici trois ans. La contrebande risque de s’étendre pour répondre à une demande qui ne s’éteindra pas si rapidement… Aujourd’hui, 73 millions de requins sont tués chaque année, essentiellement pour le marché asiatique. Mais les prises de conscience et engagements de personnalités marquantes offrent quelques signes d’espoir pour sauver ce prédateur dont la population mondiale a quand même chuté de plus de 80% ces cinquante dernières années !
Et vous ? Pensez-vous qu’il est préférable d’interdire les plats à base d’aileron de requin ou de sensibiliser les Chinois à l’impact environnemental de sa consommation ?

2 Commentaires

  1. Mais les Chinois eux-mêmes se rendent compte qu’ils mettent en danger une espèce…C’est peut-être radical, mais là encore, le gouvernement chinois ne fait pas les choses à moitié!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.