Fête du Nyepi… pas un bruit à Bali ! - Chine Voyages
8101
post-template-default,single,single-post,postid-8101,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-3.4,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Blog

Fête du Nyepi… pas un bruit à Bali !

  |   Indonésie   |   1 Commentaire

La fête du Nyepi est une fête en l’honneur du silence et de la méditation, correspondant au nouvel an balinais. C’est la fête la plus importante de l’année pour les habitants. Basée sur le calendrier balinais, la date de cette fête n’est jamais fixe et doit toujours avoir lieu un jour de pleine Lune. Cette année, le Nyepi aura lieu le 21 mars (année 1937 du calendrier Saka).

 

Une croyance charmante

Le but de ce recueillement est de faire croire aux démons que l’île est déserte, inhabitée, pour qu’ils ne viennent pas perturber ses habitants. Cette coutume, très importante pour les balinais, s’applique également aux touristes présents sur l’île ce jour-là. Bali est donc, pendant 24h, totalement isolé du monde, éloigné de la modernité et de l‘effervescence des villes. Une croyance remplie d’innocence !

Ville déserte, temple Bali

Temple dans les rues désertées de Bali

Le Nyepi respecte des règles très précises. Pendant 24h, il est interdit de sortir dans la rue, d’aller à la plage, de travailler, de conduire, d’allumer des lumières, de se divertir (et oui !). Tout le monde doit rester chez soi, plongé dans un silence divin. Même les avions n’ont pas le droit d’atterrir, les aéroports sont fermés ! Aucun bruit, hormis peut-être le bruit des vagues et le craquellement des feuilles. L’île prend des allures de ville fantôme. Vous vous réveillez à Bali le matin du 21 mars et… rien… silence total !

 

La fête et les Ogoh-ogoh

Les festivités débutent la veille du Nyepi, avec la journée Pengrupukan. Les balinais ont pour habitude d’attirer les mauvais esprits en créant des offrandes, puis de les apeurer le soir venu par un vacarme incessant : pétards, cris, tambours, musiciens et défilés d’Ogoh-ogoh.

Vous ne connaissez pas les ogoh-ogoh ?! Ils représentent des êtres mythologiques, des démons faits en papiers mâchés. Ils ont des caractéristiques très particulières, d’énormes yeux, évoquant le voyeurisme, des gros ventres pour la gourmandise et l’appétit, et de grandes dents, synonyme d’agressivité. Il faut parfois jusqu’à 20 hommes pour porter ces géants, de quoi impressionner les touristes ! Une fois le défilé terminé, les Ogoh-ogoh sont brûlés, la sagesse et la prudence l’emporte ainsi sur l’avidité. Si vous êtes à Denpasar à ce moment-là, la fête est réellement impressionnante.

Fête du Nyepi… pas un bruit à Bali - 2

Ogoh-ogoh lors de la Journée Pengrupukan

Vient ensuite le jour du Nyepi. Les démons errent au-dessus des maisons et des rizières à la recherche d’un signe de vie, un bruit, une lumière, un homme. Mais rien y fait, les gens sont silencieux, chez eux, impossible à repérer. Certains habitants racontent que même les animaux se cachent ! Les démons se laissent alors avoir par cette illusion et repartent bredouilles… jusqu’à l’année suivante.

Nyepi est une occasion unique de se ressourcer au travers d’une fête grandiose. S’assoir, respirer, réfléchir… découvrir et comprendre des coutumes si différentes des nôtres…


 Allez plus loin !


Fête du Nyepi… pas un bruit à Bali - 4

Séance de yoga dans la forêt balinaise

Si vous souhaitez profiter davantage de cette ambiance mystique, sachez que quelques jours après le Nyepi a lieu le Bali Spirit Festival, qui met à l’honneur pendant 6 jours le yoga et le bien-être (du 31 mars au 5 avril). 6000 personnes réunies dans un cadre harmonique, au son d’une musique spirituelle, venues pour découvrir leur âme et se libérer des émotions négatives.

Si vous avez envie de vous ressourcer, de vous recueillir et de vous découvrir, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

1Commentaire

Postez un commentaire