La jeunesse chinoise est-elle bobo ? - Chine Voyages
2304
post-template-default,single,single-post,postid-2304,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-3.9,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Blog

La jeunesse chinoise est-elle bobo ?

  |   Actualités   |   1 Comment

Dans toutes les grandes villes chinoises, et même dans les plus petites, les petits cafés et bars fleurissent, décorés à la mode antiquaire, sur fond sépia… on est bien loin des grands établissements luxueux ou des chaînes internationales sans charme. La clientèle? De jeunes Chinois, appareil photo vintage autour du cou préférant désormais un bon Cappuccino crémeux au traditionnel thé vert… Alors, bourgeoise cette jeunesse ?

C’est que le pouvoir d’achat des jeunes urbains ne faiblit pas au Chine, au contraire ! Et avec l’ouverture du pays, ils sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à ce qui vient d’ailleurs : vin, chocolat et autres produits de luxe font désormais partie intégrante des moeurs des jeunes Shanghaiens ou Pékinois. Avec les JO de 2008 et l’Exposition Universelle de 2010, les deux villes se sont profondément transformées, créant de gigantesques quartiers « bohème-chic ». On ne compte plus les galeries d’art, boutiques de créateurs, bars et restaurants dans les vieux hutongs de la capitale ou des shikumen de sa concurrente du Sud.

A Pékin, les zones autour de Houhai, Nanluogxiang, Sanlitun ou encore Dashanzi regorgent de petits établissements dont la jeunesse raffole. Nous avons aimé le Dreamers Café pour sa déco un peu brocante et le calme de ce tout petit café. Un peu plus loin sur la même rue et parce qu’un peu de chauvinisme n’a jamais tué personne, notons aussi le bar des Français de Pékin, le Library Bar qui organise très régulièrement concerts et débats, dans une ambiance chaleureuse.

A Shanghai, il peut être plus difficile d’éviter les pièges à touristes et même si on aime bien Tianzifang (Taikang Lu) ou Xintiandi, il existe d’autres petits coins à découvrir. Ainsi le Café des stagiaires, son pastis et ses assiettes de charcuteries sont très rapidement devenus un succès de l’ex Concession française au même titre que le Coffee Tree dans la Ferguson lane, à l’ambiance familiale très bobo et agréable pour sa terrasse au printemps… Et vous? Avez-vous découvert un café caché au bout d’une vieille demeure ou d’un quartier rénové?

Les adresses:
Dreamers Café 西城区鼓楼西大街205号(近西绦胡同) Xicheng qu Gulou xi dajie 205 hao HouHai (Pékin)

The Library Bar
北京鼓楼西大街53号 Xicheng qu Gulou xi dajie 53 hao (Pékin)

Le Café des stagiaires 永康路54号 54, Yongkang Lu (Shanghai)

Coffee Tree 武康路376号,近泰安路 Ferguson Lane, 376 Wukang Lu (Shanghai)

1Comment
  • Marketing Chine | Jan 4, 2013 at 7 h 32 min

    La jeunesse chinoise bobo? Heuu .. j’ai du louper quelque chose là…

    Sinon pour ce qui est des endroits sympas un brunch au Sasha j’avoue que c’est mon pécher mignon

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.