Dites le avec des cigarettes! - Chine Voyages
2318
post-template-default,single,single-post,postid-2318,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-3.9,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Blog

Dites le avec des cigarettes!

  |   Actualités   |   No comment

Les cigarettes chinoises les plus chères sont devenues un cadeau de choix dans les relations avec les officiels et membres du gouvernement. Moins controversées qu’une enveloppe garnie de billets, le paquet de cigarettes de luxe reste une offrande de prestige pour être dans les petits papiers des puissants.

Même si le gouvernement chinois a annoncé qu’il était désormais interdit de faire des cadeaux luxueux sur les dépenses publiques (une pratique courante en Chine), la pratique perdure avec la traditionnelle offrande de la cigarette. Un geste qui signifie bien plus que la simple tradition. Offrir une cigarette, c’est aussi montrer du respect à son interlocuteur et sympathiser avec ce dernier. Dans les affaires et les demandes particulières, c’est indispensable. Plus le paquet de cigarettes est cher, plus vous accordez d’importance à votre demande et à votre interlocuteur.
Ainsi, un carton de cigarettes haut de gamme chinoise (10 paquets de 20) coûte entre 2,000 et 2,500 yuan (250 – 300 euros) et jusqu’à 5000 yuans par carton (un peu plus de 600 euros). Un contraste remarquable avec les cigarettes « normales » qui elles, ne coûtent que 200 yuans (25 euros) les 10 paquets.

Ces cigarettes de luxe sont ne sont cependant disponibles que dans certains magasins qui les achètent directement au producteur. Les clients de ces magasins etant souvent des officiels du gouvernements qui n’oseraient pas recevoir de monnaie sonnante et trébuchante comme cadeau, mais qui sont toujours très heureux de recevoir des cigarettes. Car de manière très intéressante, ces cigarettes deviennent l’objet d’une économie parallèle. Le magasin voyant revenir des officiels qui leur revendent leur « cadeau » contre du cash. Offrir des cigarettes haut de gamme revient donc à offrir un chèque.

En Chine, quand on est un officiel, boire une liqueur ou fumer une cigarette hors de prix n’est pas le reflet d’une mauvaise hygiène de vie. Ces derniers sont surtout associés à une possible corruption. Un sujet toujours très sensible au pays du capitalisme communiste.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.