Ils en perdent leur chinois - Chine Voyages
2892
post-template-default,single,single-post,postid-2892,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-3.4,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Blog

Ils en perdent leur chinois

  |   Actualités   |   1 Commentaire

SMS, tablettes, Weibo… avec l’utilisation massive des nouvelles technologies en Chine, de plus en plus de jeunes oublient comment écrire « à la main » les hanzi, les idéogrammes chinois. Un phénomène qui préoccupe le gouvernement…

 

 

C’est que la calligraphie est une histoire sérieuse en Empire du Milieu. Considérée comme le fondement même de l’art chinois, l’art de l’écriture remonte à plus de 2 millénaires avant Jésus-Christ ! Technique développée par les lettrés et les philosophes à ses débuts, elle s’est popularisée et a traversé sans menace les siècles. Jusqu’à aujourd’hui… De nos jours, seuls les plus âgés continuent de tracer inlassablement les caractères sur le sol des parcs, à la recherche de la beauté et de la perfection. Les yeux rivés sur leur smartphone, les jeunes se désintéressent complètement de cette activité.

Pire, ils sont de plus en plus nombreux à oublier l’écriture manuelle. Et si on connaît en Europe un phénomène similaire de « culture du sms » qui affecte l’orthographe des jeunes (et moins jeunes !), en Chine, le problème est tout autre. Sur un ordinateur ou un clavier de téléphone en effet, impossible de créer une touche pour chacun des 30 000 idéogrammes. Pour rédiger un texte ou un texto, ils utilisent dès lors le pinyin, retranscription des caractères chinois avec des lettres latines. En tapant nihao (bonjour), le logiciel propose directement les caractères appropriés. Dès la fin de la scolarité, les longues heures d’apprentissage des caractères passent à la trappe… Car si les étudiants doivent obligatoirement écrire leurs devoirs à la main – ce qui évite également de copier coller – dans la vie active, plus personne ne se passe désormais d’un ordinateur !

1Commentaire
  • Clara | Juil 15, 2013 at 17 h 25 min

    Bonjour,

    Nous avons le même problème dans les pays occidentaux, les jeunes générations perdent l’habitude d’écrire et de lire. L’exemple des tablettes ou des ordinateurs dés la primaire démontre cette mentalité, on dirige les enfants dés le plus jeune age vers le numérique. Ils perdent donc leurs capacités rédactionnels, je vous rejoins tout à fait sur le point des texto; cela a été un désastre pour la grammaire et l’orthographe des jeunes!

Postez un commentaire