Cuisine chinoise : le meilleur du pire - Chine Voyages
2976
post-template-default,single,single-post,postid-2976,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-3.9,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Blog

Cuisine chinoise : le meilleur du pire

  |   Cuisine en Chine   |   2 Comments

La nourriture chinoise, on adore ! Épicée, subtile, exotique, généreuse ; ses qualités sont nombreuses. Oui mais… les Chinois mangent aussi des plats pour le moins… bizarres ! Sélection purement subjective des mets les plus insolites et les moins appétissant

 

Le tofu puant (notre photo) – Les étrangers sont bien souvent rebutés lorsqu’ils découvrent pour la première fois le tofu puant (chou doufu) ! Petit rappel : le tofu est un fromage réalisé par le caillage du lait de soja. Le tofu puant est la version fermentée du condiment. A la sortie des stations de métro et aux coins de rue, des petits marchands ambulants font frire le tofu découpé en petits cubes et encensent plusieurs pâtés de maison d’une odeur particulièrement nauséabonde. Je l’ai testé plusieurs fois par acquis de conscience mais non… le tofu puant, ce n’est pas comme un bon fromage bien de chez nous : l’odeur ne garantit pas la saveur !

 

Chinese-food-chicken-feetLes pattes de poulet et abats – On dit que les Chinois mangent tout : tout ce qui a deux ailes, sauf les avions, tout ce qui a quatre pattes, sauf les tables et tout ce qui a deux jambes, sauf les humains. Autrement dit, en Chine, rien n’est gaspillé et quand on tue un animal, il est largement rentabilisé ! Tous les abats, absolument tous sont mangés : tripes, cervelles, foies… mais aussi pattes de poule, cœurs de poulet, cous de canard et autres têtes de poisson, dégustés à toute heure de la journée, à l’heure des repas ou en snack !

 

Chinese-food-century-eggLes œufs de cent ans – Si le terme impressionne, les pidan sont en fait délicieux ! Il s’agit d’un œuf de cane enterré pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois. Le jaune prend une couleur bleu vert foncé, tandis que le blanc devient translucide et noir et l’œuf dégage une odeur forte. Rebutant au premier abord, il m’a fallu plusieurs années avant d’avouer que l’œuf de cent ans est un met délicieux, qui accompagne très bien un bol de riz blanc.

 

Chinese-food-turtleLes tortues et les crapauds – Que l’on achète vivants dans tout bon supermarché qui se respecte. Mais je vous entends d’ici : « en France, on mange bien des cuisses de grenouille ». Certes. Mais fidèles à leur habitudes, les Chinois choisissent plutôt de gros crapauds bien en chair et les mangent entièrement, de la tête aux pattes, généralement préparés dans un bouillon aux piments de Sichuan. Je trouve ça un peu écœurant mais pas vraiment mauvais au contraire de la tortue, plongée elle aussi dans une soupe claire. Le goût est bizarre et la carapace entière dans la marmite, pas franchement engageante ! Et pour les serpents me direz-vous ? Il existe quelques rares restaurants qui proposent des plats à base de serpent, qu’une fois encore, on choisit vivant. Ensuite, la peau est retirée et sera préparée en salade, alors que le sang sera servi en soupe et la chair sous forme de morceaux frits. De l’avis général, ça ressemble à du poulet, plus fin et plus sec. Les plus curieux testeront pour le folklore…

Chinese-food-sea-cucumberLe concombre de mer – Partout en Asie, ce mollusque totalement ragoutant est considéré comme un met délicat. Très recherché, il est aussi très cher et servi uniquement dans les restaurants les plus raffinés. Comme c’est souvent le cas, en Chine, on lui attribue des vertus thérapeutiques. Pour rester en bonne santé, selon les principes de la médecine traditionnelle chinoise, serait-on prêt à avaler n’importe quoi ? Vaste sujet qui mérite un article à part entière, à venir très prochainement !

 

Et vous ? Quelle est votre expérience culinaire la plus étonnante en Chine ? Partagez vos impressions avec nous !

2 Comments

Post A Comment