Temple du Jokhang - Chine Voyages
979
post-template-default,single,single-post,postid-979,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-3.9,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Blog

Temple du Jokhang

  |   Tibet   |   No comment

Le temple du Jokhang, coiffé d’un toit doré, est le centre spirituel du Tibet. Vieux de 1 300 ans, il attire des vagues de pèlerins qui se prosternent devant lui, témoignant de son attrait intemporel.
A l’origine, il fut édifié pour abriter une statue bouddhique ramenée au Tibet par l’épouse népalaise du roi Songtsen Gampo. L’autre épouse du roi, la princesse chinoise Wencheng, lui substitua une statue du bouddha Sakyamuni (Jowa Sakyamuni). C’est à cette dernière que le Jokhang doit son nom et sa puissance spirituelle : Jokhang signifie « chapelle du Jowo » et ce bouddha doré est le plus révéré du Tibet.

Le Jokhang ne se compose pas d’une seule chapelle, mais de deux niveaux de chapelles encerclant un hall central. Venez de préférence tôt le matin, car les chapelles intérieurs sont parfois fermées l’après midi. Le dimanche est réservé aux touristes (l’accès aux chapelles est alors gardé par une chaine) ; c’est le moment idéal pour une visite guidée.
Des prières conduites par des moines se déroulent souvent sur le toit vers 18h30. Les murs extérieurs et le toit rentent ouverts du lever au coucher du soleil.

Entrée : 70 yuans
Chapelles intérieures ouvert : de 8h-12h et parfois 15h-17h30

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.