Histoire et patrimoine : une visite différente de Shanghai - Chine Voyages
3050
post-template-default,single,single-post,postid-3050,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-3.9,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Blog

Histoire et patrimoine : une visite différente de Shanghai

  |   Shanghai   |   No comment

De la mégalopole chinoise, on se représente surtout une skyline futuriste, des gratte-ciel plus hauts les uns que les autres, des rues modernes aux néons branchés, bondées de monde… Si c’est certainement vrai, il y a aussi un autre Shanghai, plus modeste et chargé d’histoire(s). Sélection personnelle de quelques rues et bâtiments à découvrir en flânant

Entres les anciennes concessions étrangères, les guerres de mafia, les nuits sulfureuses aux parfums d’opium ou encore les réunions secrètes des révoltes politiques à venir, l’Histoire a laissé quelques traces encore visibles à Shanghai, à condition de savoir où les trouver…

Il y a bien sûr le Bund, incontournable pour tout touriste qui se respecte. On le visite depuis les terrasses des bars et restos mondains ou aux petites heures matinales pour admirer le taichi pratiqué face au fleuve Huangpu. La « berge des étrangers », une des rues les plus emblématiques de la ville, regroupe des anciennes banques internationales, construites dans les années 30. Gros coup de cœur pour le Peace Hotel, petit bijou d’architecture Art Deco qui fut pendant longtemps l’hôtel le plus chic de toute l’Asie.

Moins connu et moins visité, il existe à Shanghai également un ancien quartier juif – ou devrait-on plutôt l’appeler le ghetto. Pendant la seconde guerre mondiale, il accueillit jusqu’à 30.000 réfugiés qui y élevèrent la Synagogue Ohel Moishe. Très bel édifice, construit en 1927, il est aujourd’hui devenu un musée à la mémoire de ces émigrés, confinés dans quelques rues par les occupants japonais, dans des conditions exécrables. A voir sans hésiter, ainsi que l’ensemble du district de Hongkou. Ne manquez pas ainsi les anciens Abattoirs 1933, reconvertis aujourd’hui en centre culturel !

Faisons aussi quelques pas dans l’Ancienne Concession française. Ses rues bordées de platanes regorgent de légendes et de signes, parfois discrets, du passé le plus fumeux de la ville. J’aime particulièrement l’église orthodoxe, construite en 1934 alors que la communauté russe de la ville s’élevait à 25.000 personnes. Restaurée il y a quelques années, elle offre un visage inédit dans ces rues françaises de Chine ! Ses courbes et coupoles blanches me feraient presque penser à un gros marshmallow… En face, on admire aussi l’hôtel Shanghai Mansion, construit en 1932 par un architecte français et ancien repère d’un des gangsters les plus redoutés des années 30, Du Yue-Sheng. Un plongeon dans l’histoire !

Pour clôturer ma visite du vieux Shanghai, deux autres adresses que j’affectionne particulièrement dans ce quartier. D’abord, la Cathédrale Saint Ignace, construite en 1910 sur les ruines d’un couvent jésuite, datant de 1608. Ses jardins alentour sont un véritable havre de paix à quelques mètres seulement des rues les plus animées. Et enfin, la petite rue de Shaoxing, sans extravagance, mélange parfaitement les styles chinois et occidentaux. On y trouve – et c’est bien pour cela que je l’adore – de nombreux libraires, des antiquaires et de petites galeries marchandes et créatives, dans une ambiance d’une autre époque.

Peace Hotel
20 Nanjing Road East

Synagogue Ohel Moishe
63, Changyang Road
Ouverte tous les jours de 9h à 16h.
Entrée : 50 yuans

Abattoirs 1933
29 Shajing Road
Ouverts tous les jours de 8h30 à 22h

Eglise Russe
55 Xinle Road
Reconvertie en galerie d’art

Shanghai Mansion
82 Xinle Road

Cathédrale St Ignace
158 Puxi Rd

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.